Oldies but goodies – Monroemetro

Il y a cinquante ans et quelques poussières d’étoiles, Marilyn Monroe mourrait dans sa maison de Brentwood en Californie. Et comme paradoxalement, Marilyn est devenue immortelle en mourant (les circonstances mystérieuses entourant son décès y sont pour quelque chose), nous fêtons encore aujourd’hui son Anniversaire de Mort.

 

Donc extrait des archives spécialement à cette occasion, pour vous, pour Marilyn, voici une BD datant de 2008… Un peu d’indulgence, Messieurs-Dames, je réalise bien que les personnages ont l’air d’avoir un balai dans le cul. C’était il y a 4 ans, à défaut d’excuses, j’ai au moins des circonstances atténuantes. Si je le poste, c’est que je continue à trouver scénario et découpage de planche pas mal.

 

Pour agrandir et lire un peu mieux, clique & encore un clic sur l’image.

 

 

 

 

Pour la bonne bouche, un petit extrait des pensées de Marilyn herself:

 

Only parts of us will ever
touch parts of others-
one’s own truth is just
that really – one’s own truth.
We can only share the
part that is within another’s knowing acceptable
– so one
is for most part alone.
As it is meant to be in
evidently in nature – at best perhaps it could make
our understanding seek
another’s loneliness out.

 

Extrait de MARILYN MONROE, Fragments, poèmes, écrits intimes, lettres

 

 

 

Et parce que Marilyn s’est inventée à travers les photos qu’on prenait d’elle, et qu’elle demeure la femme la plus photographiée du monde à ce jour,
Un portrait par Cecil Beaton, qui aurait été le préféré du modèle…

 

Oh là la tartine… mais au cas où vous n’auriez pas encore réalisé. J’ADORE Marilyn.

 

 

 

3 réponses à to “Oldies but goodies – Monroemetro”

Laisser un commentaire

Dess vérifie que vous n\'êtes pas un robot: * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Contacte-moi!
dess@dessine-moi.net